Espaces mouvants • Festival Ensemble(s)

CONCERT

imageseulerudel

 

 

Dimanche 12 septembre, 18h00 – Pan Piper (Paris XI)
Dans le cadre du festival Ensemble(s)

_

Pulse #2

Tout juste un an après sa disparition, les 5 Ensemble(s) rendent un hommage spécial à Paul Méfano. Compositeur et chef d’orchestre, il n’eut de cesse que d’œuvrer pour la création musicale, notamment avec l’Ensemble 2e2m qu’il a fondé et qui est aujourd’hui partenaire du Festival Ensemble(s).

Pour l’occasion, les 5 Ensemble(s) interprètent Ondes, espaces mouvants composée en 1974, une œuvre novatrice à l’époque par son recours au quarts de ton, un traitement instrumental alors peu usuel. Selon le compositeur, « cette pièce, quelles qu’en soient les qualités esthétiques, a pour principal mérite de donner corps à une musique qui ne soit ni descriptive, ni biographique, mais entendue et conçue dans une solitude réelle ».

Dans cette pièce, Paul Méfano répartit les instruments dans l’espace selon un plan précis. L’élément principal, un trio de bois dont chaque musicien joue plusieurs instruments, est placé à gauche au devant de la scène. En fond de scène, un groupe de cuivres et une timbale répondent en écho.Face à eux, deux violons, à droite de la scène, « le plus loin possible », sont le plus souvent sourds aux injonctions du groupe principal.

Sans trahir le projet du compositeur, en raison des conditions techniques de la salle, la spatialisation sera ici reconstituée grâce à des haut-parleurs.

Argos Panoptes, création de Demian Rudel Rey, nous fait voyager par le biais de diverses stratégies « scéniques » dans des mondes contrastés inspirés de trois poèmes de l’écrivaine Alejandra Pizarnik. Après une introduction violente, quasi orchestrale, un environnement décousu et pourtant « groovy » se développe au travers d’éléments rythmiques, pour certains inspirés du jazz ou du tango et omniprésents dans la pièce. S’ensuit une sorte de transe homorythmique, puis polyrythmique. L’espace et la géographie de chaque instrument sont aussi importants pour le compositeur. Gestes instrumentaux inhabituels, fusion des instruments par analogie timbrique, polyphonies et sons labyrinthiques déforment en permanence la perception de chaque source sonore.

La pièce still de Beat Furrer convoque, elle aussi, les idées d’espace et de mouvance. Le compositeur joue « délibérément avec le changement de qualité de la perception du temps. Au début de la pièce, il y a tant de superpositions que le mouvement n’est plus perceptible, un arrêt est créé. ». La cohérence de l’œuvre tient à l’harmonie mais aussi à la pulsion motrice de la musique, un continuum mouvant d’éléments répétés.

_

18:30 : Concert de l’ensemble 2e2m
oeuvres d’Eva Reiter, Dahae Boo, Iñaki Estrada Torío et Ondrej Adamek

En prélude au concert Territoires, Causette à la buvette
échanges animés par Corinne Schneider, musicologue et productrice à France Musique

_

 


Musiciens des ensemble 2e2m, Cairn, Court-circuit, Multilatérale et Sillages
Matteo Cesari, flûte

Jean-Marc Liet, hautbois
Bogdan Sydorenko, clarinette
Juliette Herbet, saxophone
Médéric Debacq, basson
Pierre Remondière, cor
Siméon Vinour-Motta*, trompette
Louise Ognois, trombone
Hélène Colombotti, David Mengelle*, percussions Jean-Marie Cottet, piano
Léo Mariller, Mathilde Lauridon, violons
Cécile Brossard, alto
Élisa Huteau, violoncelle
Didier Meu, contrebasse

Léo Margue, direction (Paul Méfano Ondes – Espaces mouvants)
Jean Deroyer, direction (Beat Furrer still)
Gonzalo Bustos, direction (Demian Rudel Rey Argos Panoptes)

 

▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

PAUL MÉFANOONDES – ESPACES MOUVANTS
 flûte, hautbois, clarinette, basson, cor, trompette, trombone, percussion et deux violonistes
  
BEAT FURRERSTILL
 flûte, hautbois, clarinette, saxophone, trombone, percussion, piano, quatuor à cordes et contrebasse
  
DEMIAN RUDEL REYARGOS PANOPTES
 flûte, clarinette, trompette, percussion, piano, violon, violoncelle et contrebasse
C R É A T I O N   M O N D I A L E 
  

▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

 

INFORMATIONS PRATIQUES

 

— Ouverture des portes à 17h30

— Pan Piper
2-4 impasse Lamier, Paris 75011
Accès en transport :  Philippe Auguste (M2), Père Lachaise (M3),
Voltaire (M9)

— Tarifs 
Soir 3 : de 12€ à 25€
ou pass festival (4 jours / 7 concerts) à 50 euros. 

— Renseignements et réservations
reservations@festivalensembles.co, 0618013186

— Mesures sanitaires
En application des directives gouvernementales en vigueur à partir du 21 juillet 2021, l’accès au festival se fera sous présentation d’un pass sanitaire.

Le pass sanitaire se présente sous forme d’un QR Code :
• numérique via l’application TousAntiCovid
• ou imprimé depuis les portails Ameli.fr ou SI-DEP

 

Jeux

6007_20171113_nicolastzortzi_17108-edit-hd

CRR de Paris

 

Daniel D’Adamo, Coeli et Terraefor saxophone and double bass
Nicolas Tzortzis
, … à une main. Hommage à Roger Federer for ensemble (world premiere)
Martino Traversa, Rimane l’eco for ensemble
Georg Friedrich Haas
, Ausweg for ensemble

 

Musicians of Court-circuit
Saxophone : Vincent David          
Violin : Alexandra Greffin-Klein                     
Double bass : Didier Meu           
Conductor : Pierre-André Valade

The surprising instrumental alloy of the double bass and bass saxophone is what Daniel D’Adamo’s Coeli and Terrae relies on. These two instruments become, one after the other, main character and shadow. Their interweaving by rhythms and play modes leads to perceive a “meta-instrument”. In return, homorythmic pursuit and cut leads to moments where tones lose temporarily their identity. The idea of interweaving also affects the form. We will take side roads, backtrack, lose the steps that had guided us to find them again.

“À une main” (one-handedly) by Nicolas Tzortzis is conceived as a short film inspired by a grand slam Roger Federer won. The solo violin confronts consecutively seven opponents, from solo to quintet. It is accompanied and amplified by an instrument from the ensemble, as if electronic process affected its tone. The fourth layer represents what occurs “around”. Played by the instruments that do not take part to the game, rather noisist or neutral, the latter serves a background to the main action

Rimane l’eco By Martino Traversa explores a particular aspect of complexity with an increasing sonorous density, allowed with a process of successive accumulation, and its quick dispersal. The writing is sustained by a precise structural order, gradually complexifying until reaching a certain point of accumulation from which the perceptive image of echo takes form.  

The second word of Georg Friedrich Haas work title, weg (path, gone), leaves space to interpretation, and the ambiguity is intention, either “exit door”, “stop, leave” or yet something else. The piece is also a game for ambiguity : it begins with enigmatic piano trills the strings comment, then, by the other instruments according to a fluctuating and hesitating path, with microtonal and the composers typical slippery stretches. The development is uncertain, with sudden curls, and unachieved wanders.

 

 

Information

Conservatoire à Rayonnement Régional, 14 rue de Madrid, 75008 Paris
Prices : free entrance
Information and reservations : Ensemble Court-circuit, production@court-circuit.fr, 06 89 16 64 00


PARTENAIRES


Coproduction Festival Ensemble(s) ·  Ensemble 2e2m · Ensemble Cairn · Ensemble Court-circuit · Ensemble Multilatérale · Ensemble Sillages

En partenariat avec le Conservatoire national supérieur de musique et de danse de Paris (Stéphane Pallez, présidente • Émilie Delorme, directrice), les conservatoires des 11ème et 20ème arrondissements de Paris et le conservatoire d’Ivry-sur-Seine.

Le Festival Ensemble(s) est soutenu par la Direction régionale des Affaires culturelles d’Île-de-France – Ministère de la Culture, la Sacem et la SPEDIDAM.

LA SPEDIDAM est une société de perception et de distribution qui gère les droits des artistes interprètes en matière d’enregistrement, de diffusion et de réutilisation des prestations enregistrées.

En co-réalisation avec Opus 220.

 


Pour sa deuxième édition, le festival Ensemble(s) se tiendra au Pan Piper du 9 au 12 septembre 2021. Pensé, créé et réalisé par les ensembles 2e2m, Cairn, Court-circuit, Multilatérale et Sillages, le festival propose un nouvel espace d’expression pour les musiques d’aujourd’hui.Plus de vingt-cinq compositrices et compositeurs français et internationaux, de toutes les générations seront représentés cette année. Parmi eux, trois compositeurs sont à l’honneur : Florent Caron-Darras et Demian Rudel Rey, auxquels le festival a passés deux commandes, et Beat Furrer, l’une des grandes figures internationales de la musique d’aujourd’hui. Un hommage sera également rendu à Paul Méfano, disparu il y a tout juste un an.
 
https://goo.gl/maps/ytjpzHJ131u3nYpR8